NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 31/12/2017

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique       Brèves de Maths    

            

RUBRIQUE   BIOGRAPHIE

 

Débutants

Général

ADA LOVELACE

 

Glossaire

Général

 

INDEX

 

Contemporains

 

Savants

 

 

Sommaire de cette page

>>> Ada Lovelace

>>> En résumé

>>> Biographie

>>> Langage ADA

Source image: Ada Lovelace: Victorian computing visionary

 

 

 

 

ADA LOVELACE

Augusta Ada King,

comtesse de Lovelace

née Byron

1815 – 1852

 37 ans

 

*              Mathématicienne britannique.

*              Fille de lord Byron, le poète.

*              Première personne ayant écrit un programme informatique.

*              Forme un duo scientifique avec Charles Babbage.

 

Abréviation courante: AAL pour Augusta Ada Lovelace

 

En résumé

Qui sait que l'un des tous premiers programmes informatiques a été écrit par Ada Lovelace, la fille de Lord Byron, le poète anglais. Son histoire est assez amusante. La mère d’Ada qui avait trop vu son mari dans les livres, la poésie, a voulu que sa fille ait une culture scientifique. Elle est allée au delà des souhaits de sa mère !

Non seulement elle a écrit les premiers programmes mais elle avait entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, bien au-delà de ce qu'imaginaient Babbage et ses contemporains.

A 17 ans, elle rencontre Charles Babbage et se passionne pour son travail sur la machine à différences, puis sur la machine analytique. Visionnaire, Ada a su comprendre le potentiel de cette dernière machine peut-être encore plus que Babbage lui-même. Elle explique dans ses manuscrits, comment cette machine pourrait être programmée pour des tâches bien différentes que le calcul numérique.

 

Biographie

1815

0

Naissance le 10 décembre à Londres.

Sa mère quitte son père suite à ses tentatives de viol.

Son père (lord Byron) quitte l'Angleterre.

1823

7

Mort de la grand-mère qui l'avait élevée.

Ada eut une santé fragile durant son enfance et même ensuite.

1824

8

Mort de lord Byron en Grèce.
Ada ne l'a jamais connu.

Sa mère, très intelligente et qui avait reçu éducation soutenue par des tuteurs privés, souhaite la même chose pour sa fille. Elle souhaite également l'éloigner du modèle paternel et de sa poésie.

Elle entreprend des études de mathématiques, de sciences, de musique et de français.

1832

16

Elle poursuit ses études de mathématiques et s'enrichit des discussions avec Mary Somerville, une brillante mathématicienne de cette époque

1833

17

Rencontre avec Charles Babbage (24 ans plus vieux), professeur lucasien à Cambridge (comme newton autrefois ou Stephen Hawking plus récemment).

Elle veut absolument comprendre le fonctionnement des machines de Babbage y compris l'aspect mécanique de leur construction.

Elle connaissait le métier à tisser de Jacquard et son principe de fonctionnement à l'aide de cartes perforées.

1935

19

Mariage avec William King comte de Lovelace, avec lequel elle aura trois enfants de 1836 à 1839.

1939

23

Ada vie sa vie de mère et maitresse de maison et rprend ses activités mathématiques cette année-là.

1841

25

Travaux avec Auguste De Morgan (1806-1871) sur recommandation de Babbage.

1842

26

Prend connaissance d'un article en français à propos de la machine de Babbage écrit par Luigi Federico Menabrea: Sketch of Charles Babbage’s Analytical Engine.

Il s'agit de la seconde machine de Babbage, plus universelle que la première.

Ada, à la demande de Babbage et avec sa collaboration, rédige des commentaires, trois fois plus volumineux que le texte original.

L'algorithme des nombres de Bernoulli y figure en note G. Il est considéré comme le premier programme informatique au monde, car écrit avec un formalisme destiné à une ecution par une machine.

1943

27

Publication de ses notes: Volume 3 des Mémoires Scientifiques de Richard Taylor.

Ses notes sont très certainement son chef-d'œuvre.

Ada considère que le traitement automatique ne doit pas s'arrêter aux nombres.

Concernant la musique: " The machine might compose … pieces of music of any degree of complexity or extent" (La machine pourrait composer des morceaux de musique… de n'importe quelle longueur ou degré de complexité)

Ada devint très malade après l'écriture de ses notes.

Sa santé empire sous l'effet de la prise de médicaments.

Elle souffre également du manque d'amis mathématiciens.

Babbage lui-même est déprimé de ne pas trouver les financements pour réaliser sa machine.

Elle mème une vie dissolue, flirtant avec les hommes, buvant au lieu de s'alimenter et perdant au jeu de courses de chevaux (2000 livres de dettes à sa mort).

1852

37

Le 27 novembre, mort d'un cancer de l'utérus et probablement accélérée par les saignées.

Elle a 36 ans 11 mois et 17 jours; presque 37 ans.

Babbage lui survivra de dix-neuf ans dans l’incapacité de promouvoir leur travail et son invention.

 

 

Langage ADA

Le langage ADA, inspiré du langage Pascal, a été nommé en son honneur. Conçu vers 1980 par CII-Honeywell Bull (Jean Ichbiah) pour le département de la Défense des États-Unis (DoD). La France avait adopté ce langage pour ses applications militaires (systèmes temps réels embarqués).

 

 

 

 

 

Voir

*    Babbage – Biographie et ses machines

*    Calcul des Carrés

*    Calcul des Cubes 

*    Factorielle

*    Initiation aux dérivées via les carrés et les cubes

*    Histoire des ordinateurs

*    Somme des entiers, carrés … avec calcul des différences

Aussi

*    Conjecture de Catalan

*    Contemporains (Années1700)

*    Contemporains (Années1800)

*    Coût du bit (historique)

*    Identités

*    JeuxIndex

*    Multimédia et informatiqueIndex

*    Puissance Index

Sites

*    Ada LovelaceWikimédia

*    Augusta Ada King, countess of Lovelace – Mac Tutor

*    Ada Byron, Lady Lovelace – Biographies of Women Mathématicians

*    Ada Lovelace: Victorian computing visionary – Suw Charman-Anderson

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/aBiograp/AdaLovel.htm